Archives pour la catégorie Away

hors saison

17 avr 2016

hors-saison7

Qu’emporteriez-vous sur une île déserte ? Pas plus d’une valise cabine, une paire de Converses et deux jeans, le minimum de produits de beauté, mon appareil photo argentique trop longtemps délaissé, de quoi lire.

Partir seule, c’est une sensation très étrange et très agréable à la fois. Disposer de tout son temps. Pour soi. Ne pas être à mille à l’heure comme au boulot. On se dit que ça va être long et puis c’est finalement passé très vite. Peut-être que la lecture du carnet de voyage « Dans les forêts de Sibérie » m’avait un peu inspiré. Ça n’était pas 6 mois bien sûr, mais 6 jours, et puis j’ai préféré, comme on était en décembre, la Cote d’Azur à la Russie !

Processed with VSCO with f2 preset

Destination Hyères et plus précisément la Presqu’ile de Giens. J’avais envie de photographier le hors-saison, et ces endroits qui hibernent tranquillement, à la fois endormis et en attente d’un soleil tout aussi écrasant que le nombre de vacanciers.

hors-saison5hors-saison1hors-saison

J’ai été accueilli par l’odeur des eucalyptus et de la mer toute proche. J’ai enfin pu visiter la villa Noailles. J’ai marché, beaucoup, sur le sentier du littoral et la route du sel, qui est fermée aux voitures à cette saison. Il n’y avait personne sur les plages. J’ai passé une après-midi au spa Decléor et je me suis acheté de délicieux macarons de la Maison Dominique. J’ai exploré l’île de Porquerolles. Mon seul regret, ne pas avoir pu visiter les salins des Pesquiers pour approcher de plus près les flamands roses. J’y retournerai donc sûrement, mais toujours hors saison !

hors-saison8

Vous pouvez retrouver toutes les photos de ce séjour sur mon compte Instagram, elles sont imprimés en format polaroid chez Artifact Uprising. Les photos argentique seront bientôt sur le blog dans un espace dedié.

collect moments

25 fév 2015

collectmoments6

L’année dernière, j’ai passé mes vacances d’été en Corse. Deux belles semaines de septembre à bien manger, se reposer, nager, profiter un peu du soleil, faire de la randonnée, goûter les supers glaces de la maison Geronimi, passer du temps avec mes deux sœurs, visiter Piana, Cargèse et Bonifacio, s’essayer (avec difficulté) au stand up paddle… Pendant le séjour je me suis demandé comment on allait pouvoir remercier les propriétaires de nous avoir prêté cette jolie maison près de Campomoro. J’ai repensé à ce très bel objet découvert sur le compte Instagram de Artifact Uprising et j’ai commencé une collection d’images, de la végétation et de toutes les nuances de bleu possibles et imaginables.

collectmoments7collectmoments9 collectmoments8

Le petit rituel du soir, c’était de regarder le soleil plonger lentement dans la Méditerranée avec une bière locale à la châtaigne et quelques tranches fines de lonzo, une sorte de jambon corse… délicieux ! Vers minuit, éteindre absolument toutes les lumières et s’allonger pour voir passer les étoiles filantes ou pas.

collectmoments3collectmoments2

Il y a cette citation… « collect moments not things »… que j’aime bien traduire par « garder les bons moments plutôt que les objets ». Et pourtant ce morceau de bois tout simple du Colorado permet les deux à la fois. Les amis ont été vraiment été touchés par cette surprise. Des palmiers et du ciel bleu toute l’année à Paris, c’est un beau cadeau, non ?

collectmoments1collectmoments4collectmoments5

Wood block + 12 très belles impressions photo

Artifact Uprising

environ 47 euros avec la livraison en France

Processed with VSCOcam with f2 preset

Une grande banderole en bordure de l’autoroute A15 avec écrit « Cueillette de Cergy ». La destination ce samedi-là était Rouen donc pas le temps de s’arrêter cueillir des fruits et légumes. Dommage ! Je garde l’idée dans un coin de ma tête et en mai dernier j’embarque mon amie Laura pour l’après-midi. C’est la saison des cerises et des fraises, et on se dit qu’on va faire des confitures pour tout l’hiver. Mais je crois qu’on avait surtout envie de quitter un peu Paris et de déconnecter.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Une brouette et quelques paniers plus tard, on se retrouve à travers champs à suivre les petits panneaux « épinards », « pommes de terre », « petits pois »… et même « lys » parce que l’on peut aussi y cueillir des fleurs. Il y aussi toutes les parcelles qui ne seront prêtes qu’à l’automne, les pommes et les poires qui poussent doucement et qui donnent envie de revenir. A la fin on pèse tout ce que l’on a récolté, on paye… peut-être une quinzaine d’euros pour plusieurs kilos de fruits. On a testé cette recette sans sucre qui finalement ressemblait plus à quelque chose entre la confiture et la compote mais c’était parfait pour accompagner du yaourt nature.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Les longues vacances d’été sont encore loin, mais je sais que si j’ai besoin de nature le temps d’un dimanche, du chant des petits oiseaux, de ne penser à rien d’autre que d’atteindre les cerises les plus rouges et les plus mûres… j’irai à la cueillette. En ce moment, elle est fermée mais j’attends avec impatience sa ré-ouverture et les beaux jours pour retourner passer l’après-midi au vert.

Cueillette de Cergy

Chemin de Courcelles

95650 Puiseux-Pontoise

à environ 50 minutes de Paris

1 2