Archives pour la catégorie Away

jardins d’été

15 août 2017

chaumont-sur-loire-jardins-dete

Cela faisait des années que je rêvais d’aller au Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire. J’en avais discuté un nombre incalculable de fois avec mon amie Camille qui est artiste peintre et habite tout près. Entre autres choses, nous discutons souvent fleurs et/ou art contemporain, deux passions que nous avons en commun. Début juillet, j’ai embarqué deux amies dans cette magnifique région des Châteaux de la Loire.

Nous avons commencé par rendre visite à Camille dans sa galerie situé dans le Château de Chémery pour voir l’exposition « Si loin si proche ». Camille Fontaine et Imtiaj Shohag explorent en peinture et en dessin la région de la Loire et des Sunderbans au Bangladesh. C’est une belle expérience de se plonger dans leurs toiles et leurs dessins qui se répondent, de noter les similitudes, d’observer les différences de techniques et de sensibilités, et se retrouver dans cette jungle d’eau et de verdure tout simplement. J’aurai bien aimé acheter une œuvre, et je garde l’idée en tête !

Direction ensuite le Domaine de Chaumont-sur-Loire, enfin ! Je trépigne d’impatience ! Sur le chemin, nous flânons dans la Cour de la Ferme où se déroule une partie de la 9ème saison d’art de Chaumont qui « célèbre le lien entre art, nature et patrimoine ». Les œuvres ont été créées in situ. Nous tombons sous le charme du travail vidéo de l’artiste italien Davide Quayola. C’est comme si des tableaux de Monet se mettaient à vivre. C’est hypnotisant et très émouvant. Au détour d’une autre installation, nous découvrons un marchand de glace à tomber, thé vert au jasmin, myrtille-hibiscus, mangue-coriandre, miam ! Art contemporain, fleurs ET gastronomie… tout me plaît dans ce lieu !

chaumont-sur-loire-jardins-dete2chaumont-sur-loire-jardins-dete4

Nous arrivons enfin au Festival des Jardins ! Commence alors une magnifique promenade à travers l’imagination de paysagistes, des jardins qui racontent une histoire, des jardins qui vous emmènent ailleurs, un jardin avec une citation de Matisse que j’adore, « Il y des fleurs partout pour qui veut bien les voir », un jardin dont je n’arrive toujours pas à me remettre tant il était féerique et surprenant. Au début il s’agit d’un cube de murs végétaux et on se dit que le paysagiste a pris le parti de remplir l’espace du jardin. Mais lorsque l’on fait le tour, il y a une petite porte. Alors forcément, la curiosité est plus forte, on se sent comme Alice au Pays des Merveilles…et là…

chaumont-sur-loire-jardins-dete-1

…vous entrez dans une pièce recouverte de miroirs qui vous donnent l’impression d’être dans un champ de fleurs infini. Merci au jardin « De l’autre coté du miroir » et à l’équipe qui l’a imaginé pour cette belle émotion que je ne suis pas prête d’oublier !

Des 30 jardins, nous n’avons pu en voir que quelques-uns. Camille me l’avait dit, « vous n’aurez pas assez d’une après-midi pour tout voir ! ». Oui il y a beaucoup de choses à voir l’été à Chaumont-sur-Loire, entre les jardins, les œuvres d’art dans le parc, dans le château et dans la cour de la ferme… deux jours ne seraient pas de trop. On a donc prévu d’y retourner l’année prochaine pour découvrir de nouvelles œuvres et de nouveaux jardins, en passant une nuit pas très loin, peut-être même en arrivant le vendredi après-midi pour profiter encore plus. J’ai déjà repéré le Grand Hôtel du Lion d’Or ou encore le Château du Perreux pour un week-end royal de bout en bout !

Si vous avez envie de vous évader de Paris à la rentrée,

les deux expositions sont visibles jusqu’à l’automne.

Le programme du week-end de la Toussaint a l’air particulièrement intéressant !

26ème Festival International des Jardins

Domaine de Chaumont-sur-Loire

jusqu’au 5 novembre

Exposition « Si loin si proche »

galerie fluide

Château de Chémery

jusqu’au 30 octobre

hors saison

17 avr 2016

hors-saison7

Qu’emporteriez-vous sur une île déserte ? Pas plus d’une valise cabine, une paire de Converses et deux jeans, le minimum de produits de beauté, mon appareil photo argentique trop longtemps délaissé, de quoi lire.

Partir seule, c’est une sensation très étrange et très agréable à la fois. Disposer de tout son temps. Pour soi. Ne pas être à mille à l’heure comme au boulot. On se dit que ça va être long et puis c’est finalement passé très vite. Peut-être que la lecture du carnet de voyage « Dans les forêts de Sibérie » m’avait un peu inspiré. Ça n’était pas 6 mois bien sûr, mais 6 jours, et puis j’ai préféré, comme on était en décembre, la Cote d’Azur à la Russie !

Processed with VSCO with f2 preset

Destination Hyères et plus précisément la Presqu’ile de Giens. J’avais envie de photographier le hors-saison, et ces endroits qui hibernent tranquillement, à la fois endormis et en attente d’un soleil tout aussi écrasant que le nombre de vacanciers.

hors-saison5hors-saison1hors-saison

J’ai été accueilli par l’odeur des eucalyptus et de la mer toute proche. J’ai enfin pu visiter la villa Noailles. J’ai marché, beaucoup, sur le sentier du littoral et la route du sel, qui est fermée aux voitures à cette saison. Il n’y avait personne sur les plages. J’ai passé une après-midi au spa Decléor et je me suis acheté de délicieux macarons de la Maison Dominique. J’ai exploré l’île de Porquerolles. Mon seul regret, ne pas avoir pu visiter les salins des Pesquiers pour approcher de plus près les flamands roses. J’y retournerai donc sûrement, mais toujours hors saison !

hors-saison8

Vous pouvez retrouver toutes les photos de ce séjour sur mon compte Instagram, elles sont imprimés en format polaroid chez Artifact Uprising. Les photos argentique seront bientôt sur le blog dans un espace dedié.

collect moments

25 fév 2015

collectmoments6

L’année dernière, j’ai passé mes vacances d’été en Corse. Deux belles semaines de septembre à bien manger, se reposer, nager, profiter un peu du soleil, faire de la randonnée, goûter les supers glaces de la maison Geronimi, passer du temps avec mes deux sœurs, visiter Piana, Cargèse et Bonifacio, s’essayer (avec difficulté) au stand up paddle… Pendant le séjour je me suis demandé comment on allait pouvoir remercier les propriétaires de nous avoir prêté cette jolie maison près de Campomoro. J’ai repensé à ce très bel objet découvert sur le compte Instagram de Artifact Uprising et j’ai commencé une collection d’images, de la végétation et de toutes les nuances de bleu possibles et imaginables.

collectmoments7collectmoments9 collectmoments8

Le petit rituel du soir, c’était de regarder le soleil plonger lentement dans la Méditerranée avec une bière locale à la châtaigne et quelques tranches fines de lonzo, une sorte de jambon corse… délicieux ! Vers minuit, éteindre absolument toutes les lumières et s’allonger pour voir passer les étoiles filantes ou pas.

collectmoments3collectmoments2

Il y a cette citation… « collect moments not things »… que j’aime bien traduire par « garder les bons moments plutôt que les objets ». Et pourtant ce morceau de bois tout simple du Colorado permet les deux à la fois. Les amis ont été vraiment été touchés par cette surprise. Des palmiers et du ciel bleu toute l’année à Paris, c’est un beau cadeau, non ?

collectmoments1collectmoments4collectmoments5

Wood block + 12 très belles impressions photo

Artifact Uprising

environ 47 euros avec la livraison en France

1 2